Ils Inventé Le ‘Phénomène Cougar' ?

On reproche souvent à la cougar de convoiter profiter des derniers instants où son enveloppe corporelle peut séduire ; un « chant du cygne » en quelque sorte. C'est bien méprisant pour l'espèce humaine en général et pour la fille en même si certaines dames abandonnent à eux retenue pour aller dévaser ouvertement des chatons, habillées comme des cagoles - et conséquemment pas, si elles-mêmes y prennent contentement - la cougar séduit surtout par son charme, son mystère, son expérience sur la vie, son appétit de vivre, son humour, son sens de l'identification et du discernement (toutes ces qualités ne sont pas obligatoires ^^). L'aspect physique est secondaire pour le chaton qui est couramment conquis par le bel esprit de sa cougar.N'oublions pas que bien avant l'invention de ce terme, la « cougar » a fait rêver et fantasmer des générations de chatons. Et que le magnétisme calme de la « donzelle mûre » a encore de charmants jours devant lui.le phénomène cougar

"Plus qu'une revanche, il y a quelque tour de la vraie nature des filles, qui s'exprime" se réjouit France Schott-Billmann. Dans désir de materner, d'éduquer, de civiliser et l'aspect plus érotique lesquels l'accomplissement charnel est interdit entre mère et fils (comme parmi père et femme). Une relation avec un "fringant jeune bonhomme", substitut du fils devenu grand, permettrait de réaliser ce fantasme de façon socialement acceptable. Au fond, les grands mythes ne se démodent pas, nous les suivons hormis le savoir car ils fondent notre histoire comme notre miroir. Tout comme le retour du mouvement festif signalerait le retour informations complémentaires en grâce de Bacchus-Dionysos, les femmes cougars peuvent évoquer une réémergence de l'archétype de la nymphe Mère, symbolisée par Isis en Egypte, Ishtar en Mésopotamie, Aphrodite en Grèce…Toutes trois amoureuses d'un partenaire masculin, plus jeune, plus fragile et mortel, de surcroît.

L'garçon, de son côté, est de plus en plus attiré, l'âge venant, par une compagne plus jeune. Pour le Dr Michael Dunn, un psychologue qui a dirigé une étude, l'impact du phénomène cougar est avant tout médiatique, mais ne correspond pas véritablemrnt à une évolution des rendus dans les hommes et les femmes. "Les résultats de notre recherche remettent en cause ces affirmations.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *